Arts liturgiques | Ateliers d’art sacré

Parmi les plus nobles activités de l’esprit humain, on compte à très bon droit les beaux-arts, mais surtout l’art religieux et ce qui en est le sommet, l’art sacré. Par nature, ils visent à exprimer de quelque façon dans les œuvres humaines la beauté infinie de Dieu, et ils se consacrent d’autant plus à accroître sa louange et sa gloire qu’ils n’ont pas d’autre propos que de contribuer le plus possible, par leurs œuvres, à tourner les âmes humaines vers Dieu.

Dignité de l’art sacré, in « L’art sacré et le matériel du culte », § 122 – Chapitre VII, Constitution sur la sainte liturgie, Sacrosanctum Concilium – Concile Vatican II

Arts liturgiques | Ateliers d’art sacré

 

choeur-maisons-alfortArts liturgiques : la musique et le chant sont à l’honneur à Sainte-Agnès et à Saint-Gabriel, par des offices chantés (les vêpres sont célébrées en polyphonie byzantine) et par les messes accompagnées par des musiciens (la paroisse possède d’ailleurs un orgue remarquable).

Ateliers d’art sacré : les Ateliers d’art sacré ont été fondés par les peintres Maurice Denis et George Desvallières en 1919, dans un questionnement particulièrement notable entre notion de modernité dans l’art et la foi, et renouvellement de l’iconographie chrétienne. À Sainte-Agnès, les artistes des ateliers chargés de l’aménagement de l’église sont :  Paule Ingrand (fresques), Richard Desvallières (ferronneries), et Max Ingrand (fresques et vitraux).

 

Afficher l'image d'origine

Site de l’AASAA

 

 

.